Site icon Les Ecolibris – Rive Gauche

SERD 2022 – Chiffres chocs de l’industrie textile

Cette année, la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets a pour thème le Textile. 

Ce thème a été choisi car l’industrie de la mode est l’une des plus polluantes au monde. Elle émet plus de gaz à effet de serre que les vols internationaux et le trafic maritime réunis (1,2 milliard de tonnes de gaz à effet de serre par an).

La production mondiale de vêtements a doublé entre 2000 et 2014.

Rien qu’en France, ce sont 9,5 kg par habitant et par an de TLC (Textiles d’habillement, Linge de maison et Chaussures) mis sur le marché. 

La quantité d’eau nécessaire à la fabrication d’un jean est équivalente à 285 douches

Le lavage des vêtements synthétiques génère une pollution des océans, sous forme de microplastiques, estimée à 500 000 tonnes par an, soit l’équivalent de plus de 50 milliards de bouteilles en plastique. 

Pour en savoir plus sur les enjeux environnementaux et sociaux liés à l’industrie textile, puis trouver des conseils utiles pour mieux choisir et entretenir les vêtements, nous vous recommandons la lecture du guide complet de l’ADEME “Le revers de mon look”, disponible en téléchargement gratuit. Ce livret est aussi disponible en version papier pour nos adhérents, sur simple demande.

Nous vous conseillons également le plaidoyer pour plus de sobriété, de Julia Faure, créatrice de la marque Loom, dont voici un extrait :

La seule vraie solution, c’est la sobriété : il faut consommer moins de vêtements. Si l’on veut diviser par trois l’impact carbone du secteur textile, il faut au moins diviser par deux la production – et la consommation – de vêtements. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il ne s’agit pas de ne plus s’habiller, mais simplement de revenir au niveau de consommation en France dans les années 1980, autrement dit à un niveau de consommation qui ne serait plus de l’ordre du gaspillage. Et pour cela, il faut des lois qui alignent tout le monde vers cet objectif.”

Quitter la version mobile