CWCUD 2022 – Intelligence Artificielle et Big Data

Avez-vous déjà entendu parler d’Intelligence Artificielle et de Big Data ?

On parle depuis quelques années du phénomène de Big Data, que l’on traduit souvent par « données massives ». Avec le développement des nouvelles technologies, d’internet et des réseaux sociaux ces vingt dernières années, la production de données numériques a été de plus en plus nombreuse : textes, photos, vidéos, etc. Le gigantesque volume de données numériques produites, combiné aux capacités sans cesse accrues de stockage et à des outils d’analyse en temps réel de plus en plus sophistiqués, offre aujourd’hui des possibilités inégalées d’exploitation des informations. (source CNIL)

Ces données peuvent notamment être exploitées pour entraîner des ordinateurs, c’est l’intelligence artificielle, ou « IA » (« AI » en anglais, pour Artificial Intelligence), qui permet :

  • l’aide aux diagnostics ;
  • l’aide à la décision ;
  • la résolution de problèmes complexes, tels que les problèmes d’allocation de ressources ;
  • l’assistance par des machines dans les tâches dangereuses, ou demandant une grande précision ;
  • l’automatisation de tâches. (source Wikipédia)

Elle est présente aujourd’hui dans la vie courante, sans qu’on s’en rende compte : aide au diagnostic médical, renseignement policier, logistique et transport… ou encore création de visages humains, équipement de voitures autonomes. Parmi les exemples plus superficiels, des ordinateurs sont entraînés pour battre les meilleurs humains aux échecs, jeu de go, poker et autres jeux vidéo. Parmi les exemples les plus dangereux, car potentielle source de désinformation et de manipulation, le remplacement d’un visage par un autre dans les vidéos DeepFake. 

Certaines grandes entreprises revendiquent de leur côté l’usage de l’intelligence artificielle pour venir au secours du climat, tel Microsoft et son programme “AI for Earth”, avec pour objectifs affichés de ralentir le changement climatique, protéger la biodiversité et réduire la pollution.

Cependant, dans un communiqué publié le 6 juin 2019 par le MIT, des chercheurs de l’Université d’État du Massachusetts à Amherst (États-Unis) évoquent l’impact environnemental de l’intelligence artificielle. Selon les scientifiques, l’apprentissage d’un seul modèle d’intelligence artificielle émet autant de carbone que cinq voitures durant toute leur vie ! L’industrie de l’intelligence artificielle a même été comparée à celle du pétrole : une ressource de plus en plus recherchée et utilisée à l’échelle mondiale. (source Sciencepost.fr)

Voici un article du journal du CNRS qui donne d’autres exemples d’utilisation du Big Data, mais alerte également sur la pollution numérique qui y est liée, à cause des quantités exponentielles de données à stocker et à traiter.